Karaoké Desperado Gilbert Bécaud

Karaoké Desperado Gilbert Bécaud

3:22
Tonalité identique à l'original : Dom

Lire le karaoké de Desperado

Paroles de Desperado

Dans des spasmes de néon pleure un bandonéon ses larmes de tango
Et ma chambre a pris la mer j'ai joué Buenos Aires largué par un cargo
Sur le boulevard du rhum ça tangue un maximum la rade est un radeau
J'ai le cœur vitriolé la nuit m'a fusillé d'une belle dans la peau
Et je m'sens
Desperado
Dans mon verre de brandy j'entends des mariachis qui jouent avec la mort
Et je danse avec la haine des valses mexicaines je t'invite encore
Qui a tué Pancho Villa ? la fille qui s'en va ou le combat de trop ?
C'est souvent pour une putain qu'aux portes du matin pleure le guérillero
Et je me sens
Desperado
Je suis seul et je suis nu l'absence est revenue têtue comme un fado
Comme après le carnaval le grand soleil fait mal même au Corcovado
Et je me sens
Desperado

Toute reproduction interdite

Voir les paroles Signaler une erreur dans les paroles

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler

Discuter de Desperado

Connectez-vous pour laisser un commentaire.

Vous aimerez peut-être...