Karaoké Le danseur de charleston Philippe Clay

Karaoké Le danseur de charleston Philippe Clay

3:33
Tonalité identique à l'original : Dom

Lire le karaoké de Le danseur de charleston

Paroles de Le danseur de charleston

Un gentleman un peu noir à une poule dans un bar offrait champagne et caviar et entrouvrait sa mémoire
Ce gentleman dans son frac disait poupée si je claque je veux qu'ce soit dans un lac un lac d'cognac
Écoute moi bien j'avais trente ans
Écoute moi bien j'étais tentant
Je n'avais pas encore de dents en or
Les femmes se battaient pour m'approcher
Regarde moi bien qu'est c'que t'en penses
Regarde moi bien, ooh tu m'trouve l'air rance
Mais fallait fallait m'voir danser le charleston
Quand j'avais trente ans
à Cannes au Carlton
Ce gentleman un peu noir a tout cassé dans le bar
Puis a sorti ses dollars et distribué des pourboires
Ce gentleman dans son frac a dit l'pianiste v'là dix sacs
Joue les vieux airs sans entracte
Allez joue ah, joue en vrac joue ma Titine
Ah lah lah lah ah lah lah lah lah lah lah lah
Titine c'est vrai qu'il ressemble
à ma Titine à moi
S'app'lait pas Titine s'app'lait Totoche
Un jour elle est partie et yop, ha
A yé plus d'Totoche elle avait
Un grain d'beauté là sur la pommette
Ah pis toi aussi t'as un grain d'beauté là
Des nuits entières on a dansé l'charleston
Totoche et moi en dix neuf cents dix neuf cents ving cinq
Plus fort là on t'entend pas joue joue
Alors
Pas un rond mais verni
Nickelé chromé j'étais j'avais trente ans trente ans trente ans
Plus fort charleston c'est pas la pavane pour l'enfant défunte
L'était encore dans l'oeuf à cette époque là c'est jeune et ça joue mou
Attend attend j'vais t'montrer
Écoute moi bien garde la cadence
Écoute moi bien qu'est c'que t'en penses
Il fallait fallait m'voir danser le charleston
Quand j'avais trente ans
à Cannes au Carlton

Toute reproduction interdite

Voir les paroles Signaler une erreur dans les paroles

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler

Discuter de Le danseur de charleston

Connectez-vous pour laisser un commentaire.

Vous aimerez peut-être...