Karaoké Et tu fermes les yeux Alain Barrière

Karaoké Et tu fermes les yeux Alain Barrière

3:43
Tonalité identique à l'original : Mi

Lire le karaoké de Et tu fermes les yeux

Paroles de Et tu fermes les yeux

Et tu fermes les yeux tu dis c'est merveilleux le monde chavire
Et je ferme les yeux comme un enfant heureux et le monde chavire
Le temps s'arrête là et le monde c'est toi et le monde c'est moi
Tant que la vie permettra ce miracle
Tant que nos deux corps brûleront tu verras
Que nous serons tous deux les enfants fabuleux de l'amour
Tant que le ciel bénira nos étreintes
Nous offrant ces ailleurs sans frontière sans crainte
Comme il semblera loin très très loin le tout dernier des jours
Tant que naîtront ces moments fantastiques
Tant que nos deux corps sur les mêmes musiques
Vibreront nous saurons ce pourquoi
Il faut vivre une vie une vie une vie
Et tu fermes les yeux tu dis c'est merveilleux et le monde chavire
Et je ferme les yeux comme un enfant heureux et le monde chavire
Le temps s'arrête là et le monde c'est toi et le monde c'est moi
Tant que le ciel bénira nos extases
Nous offrant ces matins que le soleil embrase
Nous serons tous les deux les enfants fabuleux de l'amour
Tant que grisés exténués du voyage
Nous resterons là comme sur une plage
Perdus éperdus face au plus lumineux des séjours
Tant que naîtront ces moments fantastiques
Tant que nos deux corps sur les mêmes musiques
Vibreront ces instants prodigieux qui ressemblent à toujours
Tant que la vie permettra ce miracle
Tant que nos deux corps s'uniront au pinacle
Comme il semblera loin très très loin le tout dernier des jours
La la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la
La la la la la la la la la la la la la
La la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la
La la la la la la la la la la la la la

Toute reproduction interdite

Voir les paroles Signaler une erreur dans les paroles

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler

Discuter de Et tu fermes les yeux

Connectez-vous pour laisser un commentaire.