Cette année, la musique fait son cinéma !

2019 sera l’année de la musique ! Elle envahit le grand écran, et inversement… Si bien que le lien n’aura jamais été aussi fort entre le quatrième et le septième art.
On retrouve de nouvelles chansons à peu près partout : cinéma, comédies musicales, biopics, dessins animés, etc., et on a vraiment hâte de pouvoir les chanter !

Entre la fin des années 1980 et la fin des années 1990, le cœur du grand public chavire tel le Titanic au rythme des idylles cinématographiques de Leonardo DiCaprio et Kate Winslet, de Patrick Swayze et Jennifer Grey dans Dirty Dancing, de Kevin Costner et Whitney Houston dans The Bodyguard ou encore de Timon et Pumbaa dans Le Roi Lion (mais on n’a peut-être pas compris l’intrigue pour ce dernier). Dans le sillage de ces films, leurs bandes originales atteignent des sommets au point que The Bodyguard rivalise avec The Dark Side of the Moon pour la cinquième marche du classement des meilleures ventes de disques de tous les temps !

Le nouvel âge d’or

Arrive ensuite la crise de l’industrie du disque et, simultanément, la fin des films musicaux, principaux pourvoyeurs de bandes originales à succès. Il faut attendre 2014 et ce que l’on appellera « le nouvel âge d’or » du film musical pour que le public se reprenne d’affection pour les musiques de film. Le phénomène connaît son apogée en 2016 avec La La Land, qui suscite l’enthousiasme des critiques comme des professionnels.

Deux ans plus tard, en 2018, les films musicaux retrouvent une place de choix dans le paysage cinématographique. On assiste à la réapparition de valeurs sûres comme Le Retour de Mary Poppins, nommé quatre fois aux Golden Globes et trois aux Oscars, en particulier pour la chanson « The Place Where Lost Things Go », ou Mamma Mia ! Here We Go Again , qui met à l’honneur le répertoire d’ABBA et engendrera une bande originale et un album de reprises signé Cher. ABBA, un groupe extrêmement populaire, au parcours fascinant comme a pu l’être Queen et son leader charismatique Freddie Mercury, campé dans Bohemian Rhapsody par un Rami Malek impressionnant de maîtrise, favori dans la course à l’Oscar.

Quand l’artiste-star n’est pas au cœur de l’histoire, il se met lui-même en scène comme c’est le cas avec Lady Gaga qui frappe un gros coup pour son premier grand rôle, briguant elle aussi la célèbre statuette en or grâce à A Star is Born.

Autre recette imparable pour une bande originale réussie : le film choral, qui fait inverser les rôles : cette fois, ce sont des acteurs qui donnent de la voix, avec une étonnante maîtrise, comme ce fut le cas pour Hugh Jackman ou Zac Efron dans The Greatest Showman, dont la bande originale s’empare de la quatrième place des meilleures ventes de l’année 2018 aux Etats-Unis.

Une année… animée !

Alors que tous ces films se préparent à une pluie de récompenses en 2019, le phénomène ne risque pas de s’estomper car les prétendants seront nombreux cette année. La particularité est que, cette fois, ce sont les célèbres films d'animation qui seront à l'honneur avec les suites des mastodontes Toy Story (et le retour du compositeur maison Randy Newman) et La Reine des Neiges 2.

Mais aussi des adaptations en films réels des classiques de Walt Disney : le prometteur Dumbo version Tim Burton avec Danny Elfman (Chicago, Cinquante Nuances de Grey) en chef d’orchestre, Le Roi Lion avec le prince des musiques de film Hans Zimmer, Aladdin avec le duo de paroliers de La La Land et The Greatest Showman Pasek et Paul, ou encore le cinquième volet de Shrek, qui réserve à chaque fois des bandes originales de qualité avec notamment Smash Mouth, Eels ou Weezer. À noter enfin, la sortie de Wicked, qui emprunte le chemin inverse à beaucoup de spectacle musicaux : cette fois, c’est le show de Broadway inspiré du Magicien d’Oz et lancé en 2003 qui a inspiré le cinéma puisqu’une adaptation verra probablement le jour en 2019.

Continuer à lire…

Ne manquez aucune actualité !
Rejoignez-nous sur Facebook !

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire.