Karaoké Méfiez-vous des apparences Mary Poppins Returns

Karaoké Méfiez-vous des apparences Le Retour de Mary Poppins

4:24
Tonalité identique à l'original : Ré♭

Lire le karaoké de Méfiez-vous des apparences

Paroles de Méfiez-vous des apparences

L'oncle Gutenberg faisait ma joie
Et il aimait la lecture
Sa bibliothèque vit dans ma mémoire
Avec lui pas question qu'on juge un livre à sa couverture
Et je me souviens du proverbe qu'il me répétait tous les soirs
Ne jamais se fier aux apparences
Un livre est beaucoup
Plus que l'on pense
La moindre des phrases a bien souvent
Un double ou même un triple sens
Il faut lire entre les lignes
Être à l'affût du moindre signe
Les premières impressions sont merveilleuses
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont trompeuses
Mary Poppins on pourrait avoir un exemple ?
Avec joie
Nelly Rubina était de bois
Mais on ne voyait pas
Que même si son tronc semblait mort
Ses racines ne l'étaient pas
Au printemps quand monsieur Sapin vit ses branches bourgeonner
Il se planta près de sa belle
Et ils filèrent l'amour parfait
Il faut se méfier des apparences
Il faut se méfier des apparences
Un livre est beaucoup
Un livre est beaucoup
Plus que l'on pense
La moindre des phrases
Plus que l'on pense
La moindre des phrases a bien souvent a bien souvent
Un double ou même un triple sens
Un double ou même un triple sens
Il faut lire entre les lignes
Être à l'affût du moindre signe
Les premières impressions
Les premières impressions sont merveilleuses sont merveilleuses
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont trompeuses trompeuses
Si on faisait celle sur la veuve pleine aux as ?
Oh, mais je vous en prie
Pourquoi s'en priver ?
Je crois bien que c'est ma préférée
Une lady riche comme Crésus s'en alla vivre dans une île
Elle ne portait que deux noix
De coco et une feuille de vigne
Sans craindre pour sa fortune elle se baignait au soleil
Comme quoi ça sert à quelque chose
D'être dans le
D'être dans le plus simple appareil, oh plus simple appareil, oh
Méfiez-vous des apparences
Un livre est beaucoup
Méfiez-vous des apparences
Un livre est beaucoup plus que l'on pense plus que l'on pense
La moindre des phrases a bien souvent
La moindre des phrases a bien souvent un double ou même un double ou même
Un triple sens
Ta ru la lé, ta ru la la
Un triple sens
Ta ru la lé, ta ru la la
Ta ru la lé, ta ra ta ta
Ta ru la lé, ta ra ta ta
Les premières impressions sont merveilleuses
Les premières impressions sont merveilleuses
Ya da da da
Ya da da da
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont
Mais les apparences sont trompeuses trompeuses
Oh, racontez-nous donc l'histoire du roi sans cervelle
Est-ce qu'elle n'est pas un peu trop longue ?
Eh bien, plus vite vous commencerez plus vite ce sera fait
Il était une fois chez ma mère l'oie
Un grand château avec un roi qui ne gouvernait pas
Il n'avait jamais voulu apprendre quoi que ce soit
Il avait un sceptre en or
Et une belle chambre des Lords
Mais il lui fallait un remède
À l'aide
Parce qu'il n'avait pas appris à manier les chiffres à manier les mots
Et sous sa couronne immense
Il avait une cervelle d'oiseau
Mais la reine de la nation fit une royale proclamation pour les mesdames et les messieurs
Les plus ingénieux
"Faites venir de grands professeurs"
Et elle partit chez le coiffeur
Et ils arrivèrent de gauche
Et ils arrivèrent de droite
En déversant sur lui leur savoir bien rangé dans une boîte
Mais ces pauvres professeurs n'étaient vraiment pas à la fête
Et la reine dit à ses bourreaux de leur couper la tête
Aux funérailles la reine envoya à leurs veuves ses condoléances, bye bye
Mais un jour le roi entendit un étranger qui chantait
Il dit on m'appelle la terreur et je viens vous éduquer
La reine compta ses joyaux de peur qu'on ne les lui vole
Et il dit des choses folles qu'on devrait apprendre à l'école
On est heureux comme un roi quand on se contente de ce qu'on a
Il ne faut pas essayer d'être la personne qu'on n'est pas
Ils chantèrent, ils sautèrent
Et leur amitié nouvelle leur fit terminer l'histoire à cheval sur un arc-en-ciel
Et la morale c'est qu'il faut toujours avoir confiance en soi
Et que tout dépend du roi
Surtout quand on joue aux cartes
Et qu'on n'a pas de joker
Oh misère
Rendez-vous à l'évidence
Je le dis en âme et conscience
L'important c'est de rester soi-même en toute circonstance
Et voilà
Oh, méfiez-vous des apparences
Oh, méfiez-vous des apparences
Un livre est beaucoup
Un livre est beaucoup
Plus que l'on pense
La moindre des phrases plus que l'on pense
La moindre des phrases a bien souvent a bien souvent
Un double ou même un triple sens
Un double ou même un triple sens
Méditez ce qu'on vient de dire
Et ouvrez un livre avant de dormir
Encore une fois avant
Encore une fois avant de baisser le rideau de baisser le rideau
Chantez en chœur
Il faut se méfier
Il faut se méfier
Et faites comme moi
Il faut se méfier
Il faut se méfier
Ne vous trompez pas
Il faut se méfier
Il faut se méfier
Car les apparences
Car les apparences sont trompeuses sont trompeuses

Toute reproduction interdite

Signaler une erreur dans les paroles

Envoyer Annuler

Discuter de Méfiez-vous des apparences

Connectez-vous pour laisser un commentaire.